CONSEIL d’ATHENES: le monde arabe – la paix au Moyen-Orient – l’énergie nucléaire

Publié: 3 octobre 2011 dans actualité, Institutions supranationales et ONG, international
Tags:, , , , ,

01-02 juillet 2011

Le Conseil de l’Internationale Socialiste s’est réuni à Athènes les 1 et 2 juillet 2011, accueilli par le Mouvement Socialiste Panhellénique (PASOK), rassemblant des délégués de partis membres de l’IS de toutes les régions du monde, des représentants d’un nombre d’organisations et de partis invités ainsi que d’autres personnalités (liste des participants).

Michalis Karchimakis, Secrétaire général du PASOK, a souhaité la bienvenue à tous les participants à Athènes au nom du parti hôte. Le Président de l’IS et Premier ministre de Grèce George Papandreou, dans son discours d’ouverture, a remercié tous ceux présents pour leur solidarité et leur soutien envers son pays ces derniers jours et mois, et a souligné l’importance de la coopération régionale et mondiale en traitant la phase actuelle de la crise financière internationale. La Grèce a souffert des conséquences des marchés financiers dérégulés et de l’impact négatif de la spéculation. Le peuple grec, par le vote au parlement la veille du Conseil, avait tenu bon et à présent l’Europe, les institutions financières internationales et la politique devaient jouer leur rôle dans la construction de l’avenir. En ce qui concerne les questions sur l’ordre du jour, le Président a souligné l’engagement de l’Internationale de soutenir ceux luttant pour la démocratie dans le monde arabe, tel que cela a été le cas en Grèce, et dans beaucoup d’autres pays, où la social-démocratie avait été cruciale pour la lutte pour la démocratie.

Sur le premier thème principal, Faire avancer les espoirs du peuple dans le monde arabe: soutenir la vision de libertés et droits pour tous, les discussions ont commencé par un discours introductif du Président de la République d’Iraq Jalal Talabani, Vice-président de l’Internationale Socialiste, qui a examiné en détail les développements dans la région. Sur ce thème, un nombre d’intervenants du monde arabe ont contribué aux débats avec leurs perspectives de la situation dans leurs propres pays, d’Egypte, Mona Makram-Ebeid; de Tunisie, Tahar El Almi, Mouvement d’Unité Populaire (MUP); de Libye, Fathi Mohammed Baja, Responsable des Affaires étrangères du Conseil national de transition libyen; du Yémen, Mohamed Ghalib Ahmed Alsaqladi, (PSY); de Mauritanie, Ahmed Ould Daddah (RFD); du Maroc, Abderrahman Lamrani (USFP); et du Sahara occidental, Mohamed Sidati (Front Polisario). Le Conseil a également entendu le témoignage de blogueurs connus d’Egypte et de Tunisie, Tarek Amr et Amira Yahyaoui, qui ont parlé des soulèvements dans leurs pays et de leurs espoirs pour l’avenir en tant qu’activistes sur internet engagés aux côtés des mouvements démocratiques.

Des leaders de partis qui ont apporté leurs points de vue sur les développements dans cette partie du monde ont inclus Poul Nyrup Rasmussen, Vice-président de l’IS (PSE), Kemal Kılıçdaroğlu (CHP, Turquie), Ousmane Tanor Dieng, Vice-président de l’IS (PS, Sénégal), Pia Locatelli, Présidente de l’ISF, Julião Mateus Paulo, Vice-président de l’IS (MPLA, Angola), Sergey Mironov (Parti Une Russie juste), Zharmakhan Tuyakbay (NSDP-Azat, Kazakhstan). D’autres contributions sur ce thème ont été entendues par des partis membres en Espagne, en Afrique du Sud et en Italie et par des invités de Chine. (liste des intervenants).

Une résolution sur le premier thème principal adopté par le Conseil souligne le soutien de l’Internationale des démocrates au Yémen, en Libye et en Syrie dans leur lutte actuelle, et l’engagement d’accompagner l’important processus de transition vers la démocratie en Tunisie et en Egypte. Dans ce document, l’Internationale a réaffirmé son soutien pour une solution pacifique et durable du conflit du Sahara occidental et du travail de l’Envoyé spécial de l’ONU, donnant le mandat au Comité Méditerranée de continuer son travail sur cette question. Dans les prochaines semaines et mois, des missions de l’Internationale visiteront ces pays arabes luttant pour la démocratie dont la situation a été traitée par le Conseil, et un Comité spécial sur le monde arabe va être établi conformément à la résolution adoptée.

Les discussions sur la Paix au Moyen-Orient ont inclus des remarques par Nabil Shaath (Fatah, Palestine), Micha Harish et Colette Avital (Parti travailliste israélien) et Mustafa Barghouti (PNI, Palestine). Les intervenants ont rappelé la réunion du Comité Moyen-Orient de l’IS (SIMEC) en juin à Tel Aviv et Ramallah, qui a souligné le besoin urgent de reprendre les négociations et a abordé la droit du peuple palestinien à un Etat (liste des intervenants). Le Conseil a adopté une résolution sur la paix au Moyen-Orient basée sur les conclusions de cette réunion SIMEC, réaffirmant son point de vue que dans l’absence de la reprise des négociations, le Conseil soutient la reconnaissance de l’Etat de Palestine par les Nations unies avec les frontières de 1967.

Mizuho Fukushima, Leader du Parti Social-démocrate (SDP) du Japon et Vice-présidente de l’IS, a ouvert les discussions sur L’énergie nucléaire et les leçons de Fukushima, expliquant que son parti était le seul parti dans le pays qui s’était systématiquement opposé à l’utilisation de l’énergie nucléaire (discours). Décrivant les effets dévastateurs du tremblement de terre et du tsunami au Japon le 11 mars, elle a informé les délégués de la situation actuelle concernant la centrale nucléaire de Fukushima et a exposé les propositions du SDP pour la fin de l’énergie nucléaire. D’autres intervenants sur ce thème ont décrit les débats sur la question de l’énergie nucléaire dans leurs propres pays (liste des intervenants). Le Conseil a adopté une résolution sur ce thème, réitérant que le nucléaire n’est pas une solution à mi ou long terme aux besoins énergétiques mondiaux et appelant à l’utilisation d’énergies renouvelables.

Le Conseil a établi un groupe de travail sur la réforme de l’Internationale Socialiste, qui sera co-présidé par les Vice-présidents de l’IS Eero Heinäluoma (SDP, Finlande), Beatriz Paredes (PRI, Mexique) et Nouzha Chekrouni (USFP, Maroc), pour préparer des propositions sur cette question à l’avance de la prochaine réunion du Conseil. La première réunion du groupe aura lieu à Genève en septembre 2011.

Des situations nationales sources de préoccupation ont été soulignées par des contributions d’Aliaksandra-Volha Tyhrytskaya, du Parti Social-démocrate du Bélarus (Hramada), qui a attiré l’attention des délégués sur la lutte pour la démocratie dans ce pays et l’incarcération continue des candidats présidentiels de l’opposition, comprenant Mikalai Statkevich, Président du Parti Social-démocrate du Bélarus (Narodnaya Hramada), ainsi que sur la grave crise financière sévissant en Bélarus; de Sheur Bahadur Deuba, Vice-président de l’IS et ancien Premier ministre du Népal, qui a traité les défis pour la démocratie dans ce pays et le travail du Parti du Congrès Népalais; et de Taulant Balla (PSA, Albanie) qui a attiré l’attention sur le succès du parti dans les récentes élections locales et le renversement du résultat initial des élections du maire de Tirana, pour lequel il n’y pas de base dans aucune provision du code électoral.

D’autres documents adoptés par le Conseil comprennent une résolution sur l’Europe du Sud-Est, soutenant l’intégration européenne des pays des Balkans occidentaux, le renforcement des institutions démocratiques, le rôle positif de la coopération régionale et saluant le progrès fait par la Croatie vers l’adhésion à l’UE. Dans ce document, le Conseil a également donné son soutien à l’appel du Secrétaire général des Nations-unies à une enquête indépendante des allégations de trafic d’organes et de traitement inhumain pendant et après le conflit armé au Kosovo, et a exprimé sa préoccupation sur le renversement du résultat des élections municipales à Tirana. Une motion sur la situation touchant un nombre de parlementaires en Turquie a également été adopté, ainsi qu’une déclaration sur la situation sérieuse en Bélarus.

Dans ces remarques finales, le Secrétaire général de l’IS, Luis Ayala, a décrit le programme de travail pour l’organisation pour les prochains moins qui inclura des réunions des Comités Afrique, Asie-Pacifique, CEI, le Caucase et la Mer noire, et de l’Amérique latine et la Caraïbe entre autres. Le Comité spécial, nouvellement établi, sur le monde arabe, la Commission pour une Société Mondiale Durable, le groupe de travail sur la réforme et des missions dans des pays du monde arabe conformément à la résolution du Conseil, vont également avoir lieu.

Le Conseil est convenu que le lieu de sa prochaine réunion sera le Costa Rica, avec le Parti de libération nationale (PLN) comme hôtes et que le XXIVe Congrès de l’Internationale Socialiste en 2012, aura lieu en Afrique du Sud, accueilli par le Congrès National Africain (ANC).

Le Conseil a élu Harriet Harman, leader adjointe du Parti travailliste britannique, en tant que Vice-présidente de l’organisation remplaçant l’ancien Vice-président Gordon Brown, suite à la nomination de son parti.

Le Conseil a également adopté le rapport et les recommandations du Comité Ethique, présidé par Maurice Braud (PS, France), y compris la promotion du statut du Fatah, Palestine à membre de plein droit, et a approuvé le rapport du Comité de l’Administration et des Finances, présidé par Pertti Paasio (SDP, Finlande), y compris les comptes de 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s