Le FFS fait fort

Publié: 12 avril 2014 dans actualité

Après un long et intrigant silence que rien n’est venu perturber

Après un long et intrigant silence que rien n’est venu perturber, ni les péripéties à rebondissement d’une présidentielle déroutante et inédite ni les incidents à répétition qui ont émaillé la campagne électorale, le plus vieux parti d’opposition a choisi de faire fort. Il ferme la parenthèse de son repli calculé de la scène politique par une annonce forte, tellement forte que son communiqué d’hier doit être lu deux fois plutôt qu’une pour se convaincre de la réalité de sa proposition. Sa décision est prise, le FFS initie une «Conférence de consensus pour une issue démocratique et pacifique à la crise nationale».

Le communiqué signé de son instance présidentielle indique que le parti va entamer des rencontres avec les «acteurs politiques et sociaux» en prévision de l’événement. La surprise ne vient pas de l’initiative en tant que telle, le FFS étant rodé à l’exercice du multilatéralisme en matière de relations politiques, mais de l’objectif qu’il lui a assigné. Viser à bâtir un consensus dans un paysage politique déjà configuré sinon segmenté parce que les conditions de l’élection présidentielle du 17 avril, semble relever a priori de la gageure. Mais cela, le parti d’Aït Ahmed ne l’ignore pas. Il l’a dit et redit, la prochaine échéance électorale le laisse de marbre et il ne lui donne pas plus de place qu’un temps mort. Il a même raison de voir plus loin que le 17 avril, à considérer que le système, l’enjeu resté intouchable, retombera sur ses pattes après cette date.

D’autres partis politiques, des analystes et des observateurs de la scène politique algérienne sont sur la même ligne que le FFS, au moins sur ce point précis. Par contre, il est difficile de voir, au stade actuel, l’initiative du FFS atteindre à brève échéance un but de rassemblement notable, en dehors d’un crédit de sympathie et d’un intérêt justifiés en grande partie par la constance des positions défendues de longue date par le leader charismatique du vieux parti. Même si ces positions n’étaient pas toujours largement partagées, notamment depuis l’épisode de Sant’Egidio, dans les années 90.

L’autre difficulté que l’initiative devra surmonter est de convaincre les partis et personnalités déjà engagés dans des actions concertées et agissant sur le terrain de se rallier à un autre objectif de consensus qui serait plus réalisable que celui qui les unit déjà. Sauf à considérer qu’un consensus national peut résulter d’une addition-fusion d’autres consensus.

L’opposition au «Système» et au «Quatrième mandat», inattendu signe des temps, a déjà réalisé une entente entre des partis et acteurs appartenant à des sphères idéologiques différentes si ce n’est divergentes. Qui aurait parié il y a seulement un an sur des communiqués conjointement signés par le RCD et des partis de la mouvance islamiste comme HMS, Nahda, El Islah pour ne citer que ceux-là ?
Et pourtant…Sans parler du meeting de plus de dix mille personnes tenu avec succès le mois dernier dans la capitale par ces partis. Certes, le paysage politique ne se réduit pas au FFS et aux seuls partis évoqués, mais si on omet ceux engagés dans la campagne pour la réélection de Bouteflika et d’autres de poids modeste, on doit comprendre que le FFS -son communiqué semble le suggérer- veut brasser large et n’exclut pas les partis du pouvoir pour peu que ces derniers seraient d’accord pour un consensus national. Il faut le dire à sa décharge, depuis la désignation de sa dernière instance présidentielle, le FFS a toujours affiché sa disponibilité à travailler à une transition, y compris en association (dans la négociation) avec le pouvoir.

Le visage sous lequel apparaîtra le pouvoir après le 17 avril apportera certainement une meilleure visibilité à l’initiative du FFS. On ne s’interrogera plus sur la «fermeture» ou l’«ouverture» de l’élection présidentielle, mais sur celles du pouvoir /système.

Par A. Samil in La Tribune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s